Biais pro-endogroupe

« Mon groupe est meilleur que le tien. »

Définition

Le sentiment d’appartenance est une puissante force de cohésion d’un groupe qui s’exprime sous diverses formes (p. ex., être fan de l’équipe de hockey qui représente notre ville d’appartenance). Ce sentiment d’appartenance s’accompagne souvent d’une perception positive de son groupe d’appartenance, aussi appelé endogroupe. Cependant, notre perception de notre endogroupe peut être biaisée et rapidement, cette équipe de hockey peut devenir à nos yeux meilleure que toutes les autres équipes, et ce, même si ce n’est pas objectivement le cas : il s’agit du biais pro-endogroupe. Il est possible de décrire plus directement le biais pro-endogroupe comme la tendance à attribuer des caractéristiques plus positives à son groupe d’appartenance qu’à un groupe externe [1]. Une étude visant à comprendre ce qui motive les individus à attribuer davantage de caractéristiques positives à son groupe qu’à un autre soulève que le biais pro endogroupe est présent dès l’âge préscolaire [2]. En comparatif, le comportement qui consiste à inférer des caractéristiques négatives à un groupe externe se développerait seulement après l’âge de six ans.

Exemple

Dans le cadre d’une activité de renforcement de l’esprit d’équipe à votre travail, tous les employé-es sont divisé-es au hasard en deux équipes : les bleus et les rouges. Vous faites partie des rouges et devez prendre part à une compétition de jeux d’adresse contre les bleus, qui s’échelonne sur deux semaines. Rapidement, vous commencez à être fière de votre équipe et vous souhaitez mordicus remporter la compétition et obtenir le bonus promis aux gagnant-es. Vous passez du temps avec vos coéquipier-es lors de vos pauses et sortez prendre un verre après le travail en analysant la performance inférieure de l’autre équipe et vous discutez ensemble de ce que vous ferez avec votre bonus. Vous êtes convaincue de la supériorité de votre équipe à plusieurs égards, et vous sentez un fort sentiment d’appartenance à votre équipe, même si elle a été désignée au hasard et qu’elle ne se distingue que par sa couleur. Après la compétition, vous continuez à entretenir plus de liens avec les employé-es de votre équipe que les autres.

Explication

Le développement de ce biais prend racine très tôt et viserait à faire face aux défis d’allocation des ressources entre plusieurs personnes, voire plusieurs groupes. En effet, certaines personnes peuvent être confrontées à devoir partager des ressources personnelles telles que son temps, de l’argent ou encore offrir une opportunité d’emploi. Le biais pro-endogroupe pourrait ainsi servir à favoriser l’individu ou son groupe lors de tels enjeux. Il aurait également une fonction sociale à l’intérieur du groupe auquel on s’identifie en participant notamment à la cohésion au sein du groupe et à la loyauté entre les membres [2].

Conséquences

Le fait de manifester un biais positif envers son groupe peut mener à des conflits avec d’autres groupes [1]. Ainsi, un individu présentant un fort biais pro-endogroupe pourrait justifier les préjugés, la discrimination et même les actions péjoratives envers un groupe qu’il considère de façon moins positive que son propre groupe. De plus, ce biais peut engendrer une cristallisation de la vision positive qu’un individu a de son groupe d’appartenance, et ce, possiblement en dépit de caractéristiques négatives liées à son groupe (p. ex., refus de croire que son groupe promeut le racisme).

Pistes de réflexion pour agir à la lumière de ce biais

  • Avoir conscience de notre biais envers notre groupe pour éviter des conséquences négatives contre un groupe en opposition (p. ex., instaurer des mesures d’évaluation des candidats pour un poste de façon anonyme).

  • Envisager un large éventail de caractéristiques positives et négatives envers son groupe lors de jugement comparatif avec un autre groupe.

  • Envisager la vision et l’opinion de l’autre et faire preuve d’empathie.

Comment mesure-t-on ce biais?

Plusieurs façons de mesurer ce biais ont été proposées. Les mesures attitudinales [3] consistent à mesurer les croyances et dispositions que les gens entretiennent envers leurs groupes et d’autres groupes ; et les mesures comportementales [4] consistent à comparer les comportements adoptés envers son groupe et ceux envers d’autres groupes. Dans le cas d’une mesure comportementale, par exemple, on considèrerait qu’il y a un biais pro-endogroupe lorsque toutes choses étant égales, les participants aideraient significativement plus les membres de leur groupe que les autres.

Ce biais est discuté dans la littérature scientifique :

Ce biais a des répercussions au niveau individuel ou social :

Ce biais est démontré scientifiquement :

Références

[1] Tajfel, Henri & John C. Turner (1979). An integrative theory of intergroup conflict. In William. G. Austin & Worchel, Stephen (Eds.), The social psychology of intergroup relations: 33-47. Monterey, CA: Brooks-Cole. (Article fondateur théorique)


[2] Buttelmann, David & Robert Böhm (2014). The ontogeny of the motivation that underlies in-group bias. Psychological science, 25(4), 921-927.


[3] Jetten, Jolanda, Russell Spears & Antony S. R. Manstead (1996). Inter-group norms and inter-group discrimination: Distinctive self-categorization and social identity effects. Journal of Personality and Social Psychology, 71, 1222–1233.


[4] Dovidio, John & Samuel Gaertner (1981). The Effects of Race, Status, and Ability on Helping Behavior. Social Psychology Quarterly, 44(3), 192-203. Retrieved August 24, 2020, from http://www.jstor.org/stable/3033833

Tags

Niveau intergroupes, Heuristique de représentativité, Besoin d'appartenance sociale, Besoin d'estime de soi

Biais reliés

Auteur-e

Olivier Lépine, Doctorant au profil recherche et intervention en psychologie, Université du Québec à Montréal, Laboratoire de Recherche Trauma et Résilience.

Comment citer cette entrée

Lépine, O. (2020). Biais pro-endogroupe. Dans C. Gratton, E. Gagnon-St-Pierre, & E. Muszynski (Eds). Raccourcis : Guide pratique des biais cognitifs Vol. 1. En ligne : www.shortcogs.com

Écrivez-nous à shortcogs@gmail.com

Recevez des mises à jour sur le contenu en vous inscrivant à notre liste d'envoi

Merci à nos partenaires

© 2020 Shortcuts/Raccourcis. Tous droits réservés.