Sophisme d'oubli de la fréquence de base

« J’évalue mal la probabilité d’un événement en négligeant des informations importantes du contexte. »

Définition

En théorie des probabilités, la fréquence de base, ou probabilité initiale, concerne la probabilité qu’un événement ou un résultat soit réalisé, ou que des individus aient une certaine caractéristique. Par exemple, environ 90% des humains sont droitiers. La fréquence de base des droitiers est ainsi environ 90%, et si l’on pige une personne au hasard, on a environ 90% de chances de tomber sur une personne droitière. Le sophisme d’oubli de la fréquence de base, qu’on peut aussi considérer comme un biais cognitif, est en fait un ensemble de phénomènes selon lesquels on tient trop peu compte des fréquences de base dans le raisonnement. Dans ses manifestations les plus typiques, il prend la forme d’un conflit entre une fréquence de base et une information sur un cas plus spécifique, par exemple un individu ou une partie de la population. Souvent, le sophisme se manifestera lorsque le cas spécifique implique un stéréotype.

Exemple

L’exemple suivant illustre un cas où la fréquence de base est implicite:

L’Irlande est l’un des endroits avec le plus de personnes aux cheveux roux par habitant. On sélectionne une personne au hasard parmi la population irlandaise. Quelles sont les chances que l’on sélectionne une personne aux cheveux roux? Si vous estimez que les chances sont élevées (disons, plus de 30%), vous ne tenez pas compte du fait que les personnes aux cheveux roux ne comptent que pour 10% environ de la population d’Irlande. Vous avez négligé, ou oublié, la fréquence de base, probablement en raison du stéréotype voulant que les Irlandais soient roux.

Explication

L’explication dominante de ce biais fait appel à la théorie des processus duaux, selon laquelle nos jugements et décisions reposeraient sur deux types de processus, certains rapides et intuitifs (appelés « processus de type 1 »), d’autres lents et délibérés (appelés « processus de type 2 »). Une version de cette explication est que nos jugements reposeraient sur une heuristique de représentativité (de type 1) : nous jugeons une situation donnée non pas seulement en fonction de toute l’information à notre disposition, mais en fonction de ce qu’on croit être représentatif de ladite situation, comme un stéréotype [1]. Dans l’exemple de l’Irlande, il y a conflit entre la fréquence de base selon laquelle 10% des Irlandais sont roux, et un stéréotype selon lequel beaucoup d’Irlandais sont roux.

Conséquences

Ce biais peut se manifester sous forme de préjugés plutôt anodins, mais peut également avoir des conséquences plus néfastes. Par exemple, lorsque Donald Trump affirme que « les Blancs aussi [se font tuer par la police] », il dit vrai, mais il omet de mentionner que les Afro-Américains se font tuer de manière disproportionnée : ceux-ci composent moins de 15% de la population américaine et comptent pour environ 25% des décès aux mains de la police. L’affirmation de Trump, qui semble suggérer que les Blancs se font autant tuer par la police que les Afro-Américains, peut ainsi être comprise comme un oubli, ou à tout le moins une négligence, de la fréquence de base.


Plus généralement, les fréquences de base peuvent jouer un rôle important dans divers contextes de prise de décision, notamment dans le monde médical, dans les tribunaux ou encore dans le monde des sciences et technologies. Pour ne donner qu’un exemple tiré du monde médical, lorsqu’on évalue la sensibilité d’un test de dépistage du coronavirus, il peut être important de connaître la fréquence de personnes atteintes d’une population donnée. Ceci permet de vérifier que le test les détecte toutes. Commettre le sophisme d’oubli de la fréquence de base peut donc s’avérer lourd de conséquences.

Pistes de réflexion pour agir à la lumière de ce biais

  • Remettre les stéréotypes en question en s’informant sur les fréquences de base.

  • Repérer les situations ou les contextes propices à nous induire en erreur, c’est-à-dire là où il y a conflit entre les stéréotypes et la fréquence de base.

Comment mesure-t-on ce biais?

L’oubli de la fréquence de base a été observé à de nombreuses reprises et sous diverses formes en contexte expérimental [2]. Une tâche typique consiste à donner certaines informations à des participants (par exemple sur la composition d’une population et l’efficacité d’un test) puis à leur demander de produire des jugements portant sur des probabilités (par exemple, la probabilité qu’une personne ait un virus, considérant les informations fournies). Un écart entre un jugement produit et un jugement conforme aux lois des probabilités suggère qu’il y a eu oubli de la fréquence de base.

Ce biais est discuté dans la littérature scientifique :

Ce biais a des répercussions au niveau individuel ou social :

Ce biais est démontré scientifiquement :

Références

[1] Kahneman, Daniel & Amos Tversky (1973). On the psychology of prediction. Psychological review, 80(4):237–251.


[2] Barbey, Aron & Steven Sloman (2007). Base-rate respect: From ecological rationality to dual processes. Behavioral and Brain Sciences, 30(3):241–254.


Voir aussi: 


Cosmides, Leda and John Tooby (1996). Are humans good intuitive statisticians after all? Rethinking some conclusions from the literature on judgment under uncertainty. Cognition, 58(1):1–73.


Gigerenzer, Gerd, Wolfgang Hell & Hartmut Blank (1988). Presentation and content: The use of base rates as a continuous variable. Journal of Experimental Psychology: Human Perception and Performance, 14(3):513–525.

Tags

Niveau individuel, Heuristique de représentativité, Besoin de fermeture cognitive

Biais reliés

Auteur-e

Julien Ouellette-Michaud, candidat au doctorat en philosophie, Université McGill; professeur de philosophie, Collège de Maisonneuve.

Comment citer cette entrée

Ouellette-Michaud, J. (2020). Sophisme d’oubli de la fréquence de base. Dans E. Gagnon-St-Pierre, C. Gratton & E. Muszynski (Eds). Raccourcis : Guide pratique des biais cognitifs Vol. 2. En ligne : www.shortcogs.com

Écrivez-nous à shortcogs@gmail.com

Recevez des mises à jour sur le contenu en vous inscrivant à notre liste d'envoi

Merci à nos partenaires

© 2020 Shortcuts/Raccourcis. Tous droits réservés.