Biais de surperception sexuelle

« J’interprète les actions des autres personnes comme un signe qu’elles sont attirées par moi, alors que ce n’est pas le cas. »

Définition

Comment savoir si une personne est attirée par moi ? Cette question a occupé l’esprit d’un bon nombre d’entre nous et a fait l’objet de plusieurs articles de magazines. Il peut effectivement être complexe de décoder l’intérêt d’autrui derrière des actes subtils comme un sourire ou un regard furtif. Mais comme si cela n’était pas assez ardu, la recherche souligne l’existence d’un biais cognitif pouvant rendre cela encore plus difficile : le biais de la surperception sexuelle. Ce biais correspond à la tendance à surestimer l’intérêt sexuel d’une personne envers soi [1]. Ce biais semble toutefois être majoritairement présent chez les hommes, et ce même dans les sociétés ayant une plus grande neutralité de genre, c’est-à-dire là où les tâches domestiques et la richesse ne sont que peu ou pas réparties selon le genre [2]. Par contre, ce penchant a seulement été démontré auprès de populations hétérosexuelles dont le sexe biologique était masculin, de sorte qu’on ne peut savoir pour l’instant s’il est également présent chez les hommes appartenant à la diversité sexuelle et de genre.

Exemple

La superception sexuelle a été illustrée à l’aide d’une situation dans les commerces Safeway [3]. Cette chaîne de supermarchés avait mis en place une politique demandant aux employé-es de donner un service aux client-es avec un sourire, ce qui a mené à des plaintes de la part de certaines employées. En effet, ces femmes rapportaient que plusieurs clients, majoritairement des hommes, croyaient qu’elles étaient attirées sexuellement par eux, alors qu’elles ne faisaient que respecter la nouvelle politique du commerce. Cela a même mené à des instances de harcèlement où des clients allaient jusqu’à attendre l’employée devant sa voiture [3]. On peut penser que l’interprétation erronée de l’intérêt des employées comme étant un intérêt à caractère sexuel par les client-e-s est une manifestation du biais de la surperception sexuelle.

Explication

Les études recensent plusieurs explications pour ce biais, mais l’hypothèse la plus souvent utilisée concerne l’évolution de l’espèce humaine. Selon cette perspective, les personnes de sexe masculin auraient avantage à avoir plusieurs relations sexuelles de façon régulière, ayant la capacité d’inséminer rapidement plusieurs partenaires sexuel-les, de sorte que leurs gènes soient plus présents dans la population que ceux des autres mâles. Ainsi, les hommes portent davantage attention aux signes pouvant indiquer une chance de propager leurs gènes évitant ainsi la chance de manquer cette opportunité. D’après cette logique, le temps perdu à faire la cour à une femme non intéressée est jugé comme moins grave que le fait de rater la chance de s’accoupler. En raison du temps et de l’énergie associés à la grossesse, les femmes n’ont toutefois pas cet avantage lié à la multiplication rapide des gènes et n’ont donc pas d’intérêt au niveau de l’évolution à être plus sensible aux partenaires sexuels [3]. Cette théorie présente toutefois des limites, notamment en illustrant le vécu des hommes et des femmes d’une façon homogène et lourdement influencé par la biologie, alors que le biais peut se présenter différemment d’une personne à l’autre, et pourrait être influencé aussi par des facteurs culturels jusqu’ici non-explorés.


D’autres facteurs sociaux ont également été proposés pour expliquer le biais. Notamment, des études ont suggéré qu’une forte adhésion aux valeurs typiquement masculines telles que l’agressivité ou la tendance à la domination pouvait davantage donner lieu à ce biais [1]. En outre, on observe que les hommes généralement jugés comme plus attirants manifesteraient plus de surperception sexuelle que ceux jugés comme moins attirants. Comme les personnes séduisantes reçoivent souvent plus d’avances sexuelles indépendamment du biais, il se pourrait que celles-ci s’attendent généralement davantage à en recevoir et donc à percevoir parfois à tort un plus grand intérêt sexuel chez les autres. L’inverse s’applique aux personnes qui se jugent moins séduisantes. En effet, une faible estime de soi peut mener à douter qu’une personne puisse nous trouver attirant-e et donc à moins présenter le biais [1].

Conséquences

La surperception sexuelle peut avoir des effets interpersonnels lourds comme le harcèlement sexuel et même l’agression sexuelle [3]. Dans certains cas, lorsque la femme refuse les avances, certains peuvent interpréter à tort le refus comme un signe que celle-ci est intéressée mais veut se faire désirer, de sorte que la fausse perception de l’intérêt sexuel peut mener à transgresser le consentement de l’autre. Certains de ces individus peuvent même aller jusqu’à croire qu’une femme « mérite » d’être agressée en raison de cette interprétation de faux refus [4]. Évidemment, le fait de refuser devrait toujours signifier la fin des avances ou des relations sexuelles. Une autre conséquence potentielle de ce biais est que lorsqu’un homme est motivé à avoir une relation sexuelle, il peut faire des faveurs qu’il n’aurait pas faites normalement à l’individu suscitant son intérêt. Il peut également y avoir des effets négatifs chez les hommes qui peuvent vivre de la manipulation en raison de ce biais. En effet, un homme est sujet à vivre de la manipulation de la part de la personne suscitant son intérêt qui profiterait de l’erreur de perception pour demander des faveurs [3].

Pistes de réflexion pour agir à la lumière de ce biais

  • Interpréter les comportements des autres en considérant le contexte : il se peut qu’un geste ait différentes significations selon celui-ci.

  • Lorsqu’on poursuit une relation sexuelle avec quelqu’un, s’assurer d’avoir le consentement verbal de l’autre. Le consentement, pour être valide, doit être lucide, informé et libre. Une ressource expliquant mieux le consentement sexuel a été mise en référence.

Comment mesure-t-on ce biais?

Le biais de surperception sexuelle peut être mesuré en demandant aux participant-es d’évaluer le degré d’intérêt sexuel d’une personne envers soi. Une comparaison est ensuite faite entre cette évaluation et le degré d’intérêt sexuel réel tel que rapporté par l’autre personne [1]. Cette mesure permet de conclure l’existence du biais de surperception sexuelle lorsque le-la participant-e estime l’attirance sexuelle de l’autre comme plus élevée qu’elle ne l’est vraiment.

Ce biais est discuté dans la littérature scientifique :

Echelle1.png

Ce biais a des répercussions au niveau individuel ou social :

Echelle2.png

Ce biais est démontré scientifiquement :

Echelle3.png

Références

[1] Carmen Kohl & Julia Robertson (2014). The sexual overperception bias: an exploration of the relationship between mate value and perception of sexual interest. Evolutionary Behavioral Sciences, 8(1), 31-43.


[2] Mons Bendixen (2014). Evidence of systematic bias in sexual over- and underperception of naturally occuring events: a direct replication of Haselton (2003) in a more gender-equal culture. Evolutionary Psychology, 12(5), 1004-1021.


[3] Martie G. Haselton (2003). The sexual overperception bias: evidence of a systematic bias in men from a survey of naturally occuring events. Journal of Research in Personality, 37(1), 34-47.


[4] Antonia Abbey, Angela J. Jacques-Tiura & James M. LeBreton (2011). Risk factors for sexual aggression in young men: an expansion of the confluence model. Aggressive Behavior, 37(5), 450-464.


Voir aussi:


Éducaloi. 2013. Le consentement sexuel. Dernièrement modifié le 26 janvier, 2021. En ligne : https://educaloi.qc.ca/capsules/le-consentement-sexuel/

Tags

Niveau interpersonnel, Besoin d'estime de soi

Biais reliés

Auteur-e

Gabriel Piuze-Bourgeois est bachelier en psychologie de l’Université de Sherbrooke et étudiant au baccalauréat en sexologie à l’Université du Québec à Montréal.

Comment citer cette entrée

Piuze-Bourgeois, G. (2021). Dans C. Gratton, E. Gagnon-St-Pierre, & E. Muszynski (Eds). Raccourcis : Guide pratique des biais cognitifs Vol. 4. En ligne : www.shortcogs.com

Écrivez-nous à shortcogs@gmail.com

Recevez des mises à jour sur le contenu en vous inscrivant à notre liste d'envoi

Merci et à bientôt!

Merci à nos partenaires

FR transparent.png
LogoCielmoyen.png
LOGO-ISC.png

© 2020 Shortcuts/Raccourcis. Tous droits réservés.